Aller au contenu principal
Retour à la thématique Troubles articulaires

Du curcuma pour soulager les douleurs de l’arthrose

Les lésions cartilagineuses engendrées par l’arthrose peuvent être très douloureuses et handicapantes. Certaines plantes, comme le curcuma, sont reconnues pour leurs effets contre les douleurs liées à l’arthrose. Retour sur les propriétés anti-inflammatoires du curcuma.

Qu’est-ce que le curcuma ?

Le curcuma est une plante herbacée, vivace et robuste. Originaire d’Inde, la plante ne supporte pas le gel et exige une culture sous climat tropical (Asie tropicale, Afrique et Antilles).
La récolte du rhizome (tige souterraine) a lieu une fois que les parties aériennes sont fanées, soit environ 8 à 10 mois après la mise en culture. Le rhizome est la partie de la plante utilisée en médecine.

Curcuma : ses utilisations

Utilisation en tant qu’épice

Connu depuis des millénaires, principalement en Asie, le curcuma est utilisé comme épice. C’est un des constituant du « curry », avec la coriandre, la cannelle, le piment de Cayenne, la girofle, la muscade et le gingembre.

Utilisation en tant qu’additif alimentaire

L’une de ses molécules actives, la curcumine, est le pigment principal du curcuma. C’est un colorant jaune (E100) très utilisé dans l’alimentation (moutardes, fromages, pâtisseries). 

Utilisation médicinale 

Le curcuma est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, essentiellement dues à sa richesse en curcumine (extraite du curcuma).
Par son action antioxydante, la curcumine peut avoir un effet protecteur cardio-vasculaire1 et hépatique2. Pour son action anti-inflammatoire, elle peut être utilisée dans les pathologies telles que l’arthrose3.

Quel est son mode d’action anti-inflammatoire ?

Le mécanisme le plus fréquemment invoqué est celui impliquant les prostaglandines (substance libérée par la cellule lorsque celle-ci est agressée), dont la sécrétion est significativement diminuée par la curcumine. Les composés actifs du curcuma inhibent également, lors des inflammations, la trypsine et la hyaluronidase essentielles au développement de certaines inflammations notamment articulaires.

Comment bénéficier des bienfaits du curcuma ?

Si la curcumine a fait ses preuves au cours d’études cliniques qui confirment son effet anti-inflammatoire en particulier au niveau des articulations, les doses mises en jeu sont cependant importantes comparativement à l’alimentation (les premières études apportaient 1200 mg de curcumine). En effet, la curcumine apportée sous forme de curcuma est faiblement absorbée au niveau intestinal. Il est parfois nécessaire d’ingérer plus de 8 g de curcuma en poudre pour pouvoir détecter la curcumine dans le sang. On dit qu’elle est peu biodisponible.
Or, il est possible d’améliorer cette biodisponibilité en ayant recours à des extraits de curcuma standardisés à 95% de curcumine et/ou en l’associant par exemple à de la pipérine ou à des composés liposolubles qui vont faciliter son absorption intestinale. Il existe aujourd’hui différents types d’extraits de curcuma issus de la recherche revendiquant une meilleure biodisponibilité de la curcumine. Avec ces nouvelles formulations les quantités de curcumine sont moins importantes : les études publient varient de 200 mg à 1 g.

Elle peut également être associée à d’autres plantes : une étude clinique menée chez des sujets atteints d’arthrose du genou montre que l’apport de 350 mg d’un extrait de curcuma associé à 150 mg d’un extrait de boswellia deux fois par jour pendant 12 semaines permet une amélioration de la douleur4.