Aller au contenu principal
Retour à la thématique Phytothérapie

Cyprès

Plante des affections virales

Cupressus sempervirens L.

Partie utilisée : noix

Utilisation ancestrale

Le nom scientifique du cyprès provient du grec cyparissus, « cyprès » et du latin sempervirens qui signifie « toujours vert ». En médecine grecque, le cyprès est surtout employé pour ses vertus anti-hémorroïdaires. D’autres propriétés lui sont désormais attribuées.

Botanique

Le cyprès est un arbre au port élancé et fusiforme caractéristique qui peut atteindre jusqu’à 25 m de hauteur. Originaire de l’Europe orientale et de l’Asie occidentale, il pousse en particulier dans le pourtour méditerranéen. Son écorce de couleur gris rougeâtre exhale une très forte odeur de térébenthine. Les feuilles sont persistantes, de couleur vert grisâtre et en forme d’écailles. Les fleurs femelles, groupées en chatons, donnent naissance à des fruits appelés noix de cyprès.

Thumbnail

Propriétés

Les noix de cyprès renferment des principes actifs aux propriétés antivirales1, faisant de cette plante, la plante majeure dans toutes les affections virales aiguës ou récidivantes. Ces molécules ont une action directe sur le virus et permettent ainsi de supprimer l’infection1 ;2.
Le cyprès est également utilisé traditionnellement pour diminuer les symptômes de l’insuffisance veineuse.

Indications

  • État pseudo-grippal, infections ORL pulmonaires
  • Herpès
  • Insuffisance veineuse

Associations possibles

Cyprès + Échinacée :

état pseudo grippal, infections virales récidivantes

Thumbnail

Cyprès + Réglisse :

aphtes, herpès récidivant

Thumbnail

Précautions d'emploi

À ce jour, aucune contre-indication n’a été répertoriée.