Aller au contenu principal
Retour à la thématique Phytothérapie

Gingembre

Plante des nausées et vomissements

Zingiber officinale (Roscoe)

Partie utilisée : rhizomes

Utilisation ancestrale

Largement employé dans la cuisine indoasiatique pour ses qualités gustatives et facilitatrices de la digestion, le gingembre est aussi une épice médicinale aux multiples propriétés. Utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 2500 ans, cette épice était déjà appréciée pour son pouvoir aromatisant par les Grecs et les Romains.

Botanique

Le gingembre est une grande herbe tropicale poussant dans les régions ensoleillées et humides, qui peut attendre 3 m de hauteur. Son épais rhizome, partie utilisée en thérapeutique, est constitué de tubercules globuleux ramifiés, qui ressemblent aux doigts de la main, à la chair jaune pâle juteuse, d’odeur aromatique avec une saveur chaude et piquante.

Thumbnail

Propriétés

L’OMS reconnaît comme « cliniquement justifié » l’usage du gingembre dans la prévention des nausées et des vomissements dus au mal des transports et au mal de mer, ainsi que ceux liés à la grossesse1. Elle reconnaît comme « traditionnel » son usage dans le traitement des troubles digestifs et de la perte d’appétit. Enfin, de nombreuses études ont confirmé l’action du gingembre dans la réduction de la fréquence des vomissements et de l’intensité des nausées chez la femme enceinte, dans le mal des transports et la réduction de la sévérité des nausées aiguës en cas de chimiothérapie.

Indications

  • Mal des transports
  • Nausées et vomissement du 1er trimestre de la grossesse
  • Nausées et vomissement induits par la
    chimiothérapie et post-chirurgicaux

Associations possibles

Gingembre + Mélisse :

prévention et prise en charge des nausées et vomissements du 1er trimestre de grossesse, nausées induites par la chimiothérapie

Thumbnail

Gingembre + Radis noir :

nausées et vomissements post-chirurgicaux

Thumbnail

Précautions d'emploi

En cas de calculs biliaires, il est recommandé de consulter son médecin avant de prendre du gingembre. Des interactions sont possibles avec les anticoagulants1.