Aller au contenu principal
Retour à la thématique Phytothérapie

Noyer

Plante des diarrhées

Juglans regia L.

Partie utilisée : feuilles

Utilisation ancestrale

Les Grecs, avec Hippocrate, considéraient la noix bénéfique pour éliminer les vers plats. Les usages médicinaux du Noyer apparaissent avec la médecine arabe classique : la feuille et l’écorce verte du fruit sont astringentes et sont utiles contre l’incontinence urinaire. À partir du XIXe siècle, les feuilles sont recommandées dans les maladies scrofuleuses, ostéoarticulaires et les affections de la peau.

Botanique

Le noyer est un arbre à croissance rapide pouvant atteindre 10 à 25 m de haut. Ses feuilles, assez grandes, sont composées de 7 à 9 folioles ovales d’une dizaine de centimètres. Les fleurs mâles forment des chatons et les fleurs femelles sont groupées par deux ou trois à l’extrémité des tiges.

Thumbnail

Propriétés

Les feuilles de noyer sont traditionnellement utilisées dans le traitement symptomatique des diarrhées légères1. Les feuilles de Noyer ont fait l’objet de différentes études. Dans un modèle d’oedème aigu de la patte chez des souris, elles ont montré des résultats comparables à ceux de l’aspirine2. Une inhibition de champignons responsables de mycoses de la peau et des phanères a également été rapportée avec les feuilles de Noyer avec des résultats comparables à ceux d’un antifongique de référence3.

Indications

  • Diarrhées aiguës
  • Troubles fonctionnels intestinaux avec transit accéléré
  • Prévention des récidives de mycoses intestinales

Associations possibles

Noyer + Cyprès :

diarrhée aiguë

Thumbnail

Noyer + Curcuma + Mélisse :

troubles fonctionnelles intestinaux avec transit accéléré

Thumbnail

Noyer + Réglisse :

prévention des récidives de mycoses intestinales

Thumbnail

Précautions d'emploi

En l’absence de données suffisantes, le noyer est déconseillé chez la femme enceinte, allaitante et les enfants de moins de 18 ans. Par principe de précaution, les feuilles de noyer sont déconseillées chez les personnes présentant une hypersensibilité à l’un des constituants. Du fait de sa propriété anti-diarrhéique, il n’est pas recommandé d’utiliser le noyer en cas de constipation sévère.