Aller au contenu principal
Retour à la thématique Phytothérapie

Radis noir

Plante de la détoxication hépatique

Raphanus sativus L. var niger

Partie utilisée : racines

Utilisation ancestrale

Selon les botanistes, le radis noir serait la première espèce de radis cultivée par les humains. D’abord cultivé en Chine, il aurait par la suite conquis les Grecs anciens et les Romains. Il était déjà connu et consommé par les Egyptiens à l’époque des pharaons : on a trouvé, dans le temple de Karnak, des hiéroglyphes le représentant.

Botanique

Le radis noir est une plante herbacée annuelle ou bisannuelle, de 10 à 30 cm de hauteur. Vraisemblablement originaire du bassin méditerranéen et de l’Asie occidentale, il est aujourd’hui cultivé dans les potagers sous presque tous les climats. La racine pivotante, de surface noire à chair blanche, peut atteindre une longueur de 50 cm et se récolte en novembre.

Thumbnail

Propriétés

Les principes actifs soufrés de la racine de radis noir font de cette plante la plante majeure dans la détoxication hépatique1; 2, utile pour diminuer les effets secondaires d’un repas riche en graisses ou d’une prise de médicaments au long cours (traitements hormonaux, antidépresseurs…). Le radis noir présente également des activités mucolytiques et antiseptiques. De ce fait, il est préconisé dans le traitement des affections bronchiques bénignes telles que la toux grasse ou la prévention des sinusites3.

Indications

  • Détoxication hépatique
  • Constipation d’origine hépato-biliaire
  • Prise de médicaments au long cours (traitements hormonaux, pilule…)
  • Prévention de la sinusite chronique

Associations possibles

Radis noir + Artichaut :

détoxication hépatique

Thumbnail

Radis noir + Échinacée :

prévention de sinusite

Thumbnail

Précautions d'emploi

En cas de lithiase avérée, demandez conseil à votre médecin. Contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires.