Aller au contenu principal
Retour à la thématique Phytothérapie

Reine des prés

Plante de l'articulation gonflée

Spiraea ulmaria L. ou Filipendula ulmaria L.

Partie utilisée : sommités fleuries

Utilisation ancestrale

La reine des prés doit son nom à son allure altière. Son nom latin Filipendula provient du latin filum, « fil » et de pendulus, « pendant », tandis que le nom latin Spiraea est dû à la forme spiralée de ses fruits. Les propriétés antalgiques et fébrifuges de la reine des prés sont connues depuis l’Antiquité. Au cours du XIXe siècle, plusieurs chimistes sont parvenus à obtenir de l’acide salicylique à partir de la reine des prés, qui a ainsi donné son nom à l’aspirine (a pour « acétyl » et spir pour « spirée »).

Botanique

La reine des prés est une plante pouvant atteindre 2 mètres de hauteur. Très commune en Europe, Asie et Amérique tempérée, elle affectionne les endroits humides. Sa tige rougeâtre porte de grandes feuilles alternes. Ses fleurs sont disposées en grappes, de couleur blanche et très odorantes. Les sommités fleuries, parties utilisées en médecine, sont récoltées en juin-juillet, au début de la floraison.

Thumbnail

Propriétés

Véritable « aspirine naturelle », les sommités fleuries de reine des prés contiennent des salicosides, précurseurs de l’acide salicylique. Très bien supportée au niveau digestif, elle est dotée de véritables propriétés antalgiques en particulier lors de rhumatismes1. Elle est également décongestionnante.

Indications

  • Douleurs articulaires avec congestion (oedème)

Associations possibles

Reine des prés + Harpagophytum :

douleurs articulaires avec congestion (œdème)

Thumbnail

Précautions d'emploi

Contre-indiquée en cas d’allergies aux dérivés salicylés, de syndrome de Reye, de néphrite,  de grossesse et d’allaitement.
Déconseillé chez l’enfant fiévreux.