Aller au contenu principal
Retour à la thématique Phytothérapie

Ginkgo

Plante de la circulation générale et cérébrale

Ginkgo biloba L.

Partie utilisée : feuilles

Utilisation ancestrale

La médecine chinoise y faisait déjà référence 2 700 ans avant notre ère. La feuille et la graine étaient alors appréciées pour leur qualité de stimulation de la circulation. Le ginkgo biloba présente une étonnante résistance à toutes les agressions extérieures (froid, sécheresse, bactéries, virus, champignons…). Il a survécu à de nombreux cataclysmes géologiques et climatiques.

Botanique

Le ginkgo biloba est un arbre 40 mètres de haut. Ses feuilles en forme d’éventail, se divisant deux à deux de manière parallèle, sont vertes au printemps et jaunes à l’automne. On le cultive dans le sud-ouest de la France, en Corée et aux États-Unis.

Thumbnail

Propriétés

C’est une des rares plantes à corriger les troubles circulatoires aussi bien artériels que veineux. Ses effets ont été démontrés dans différentes indications telles que l’insuffisance veineuse ou l’insuffisance circulatoire cérébrale1 ;2. Des études ont démontré son activité neuroprotectrice.

Indications

  • Insuffisance circulatoire cérébrale
  • Fatigue intellectuelle de la personne âgée
  • Vertiges, acouphènes
  • Troubles débutants de la mémoire

Associations possibles

Ginkgo + Ginseng :

psychostimulation de l'adulte de plus de 60 ans

Thumbnail

Précautions d'emploi

Contre-indiqué chez les patients hémophiles ou sous anticoagulants.
La prise de ginkgo doit être arrêtée au moins 3 jours avant une intervention chirurgicale.