Aller au contenu principal
Retour à la thématique Phytothérapie

Passiflore

Plante de la nervosité

Passiflora incarnata L.

Partie utilisée : parties aériennes

Utilisation ancestrale

Cultivée en Amérique du Sud par les Aztèques, la passiflore fut découverte par les missionnaires espagnols au Pérou en 15691; 2. Le nom scientifique Passiflora vient du latin passio, « passion » et flor, c’est-à-dire « Fleur de la Passion » ; incarnata vient de carne, la chair, la carnation. Les Jésuites l’ont appelée ainsi en raison de son analogie avec les instruments de la Passion du Christ. À la fin du XIXe siècle, à la suite d’observations cliniques médicales mettant en avant les propriétés sédatives et antispasmodiques de ses parties aériennes, elle fut utilisée dans certains cas de pathologies neurologiques.

Botanique

La passiflore est une plante grimpante que l’on rencontre en Amérique Centrale et du Sud, mais aussi en Asie tropicale et en Polynésie. Ses fleurs, solitaires, sont de grande taille (5 à 9 cm). Le fruit est ovoïde et ressemble à une petite pomme à chair jaune.

Thumbnail

Propriétés

La passiflore est reconnue par l’European Scientific Cooperative on Phytotherapy (ESCOP) pour soulager la nervosité et favoriser l’endormissement1. De nombreuses études ont confirmé que l’action anxiolytique2 et sédative3 de la passiflore est due à la présence de l’ensemble de ses principes actifs. L’absence d’effets secondaires et de contre-indications permet une large utilisation, y compris chez les enfants.

Indications

  • Anxiété, nervosité, stress récent avec spasmes intestinaux
  • Troubles du sommeil chez l’adulte et l’enfant

Associations possibles

Passiflore + Aubépine :

anxiété d'appréhension avec somatisation cardiaque

Thumbnail

Précautions d'emploi

Contre-indiquée en cas d’hypersensibilité aux substances actives.