Aller au contenu principal
Retour à la thématique Micronutrition

Vitamine B9

La vitamine B9 est impliquée dans le métabolisme des acides aminés, contribue au fonctionnement normal du système immunitaire et à la réduction de l’état de fatigue.

Les principales fonctions biologiques de la vitamine B9 

La vitamine B9 regroupe les folates, présents dans les aliments, et l’acide folique, présent uniquement dans les aliments enrichis et les compléments alimentaires.

La vitamine B9* (folate) est impliquée dans le métabolisme des acides aminés et dans le processus de division cellulaire.

La vitamine B9 contribue :

  • à la formation des tissus maternels pendant la grossesse,
  • à la formation des cellules du sang,
  • au fonctionnement normal du système immunitaire, au fonctionnement psychologique normal et à la réduction de l’état de fatigue.

Une complémentation (en acide folique) de la mère pendant la grossesse permet de diminuer le risque de malformation du système nerveux du fœtus 

*Résultats des évaluations scientifiques réalisées pour les allégations de santé par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (European Commission, 2016). Allégation santé : toute allégation qui affirme, suggère ou implique l’existence d'une relation entre, d’une part, une catégorie de denrées alimentaires, une denrée alimentaire ou l’un de ses composants et, d’autre part, la santé.

Les références nutritionnelles 

Les références nutritionnelles pour la vitamine B9 sont exprimées en équivalents folates alimentaires pour tenir compte de la différence de biodisponibilité entre les folates et l’acide folique (1 μg d’équivalents folates alimentaires équivaut à 1 μg de folates et à 0,6 μg d’acide folique). La référence nutritionnelle pour la population est la suivante :

La référence nutritionnelle pour la population (RNP) :

Tableau-ref-nutritionnelle-vitamine-B9

Pour les enfants de 7 à 11 mois, l’apport satisfaisant est de 80 μg/j EFA.
La RNP s’étend de 120 μg/j EFA pour les enfants de 1 à 3 ans à 330 μg/j EFA pour les enfants de 15 à 17 ans.
Pour les femmes en période pré-conceptionnelle (dès huit semaines avant) et jusqu’à huit semaines après la conception, il est retenu qu’un apport supplémentaire permettant d’atteindre 400 μg/j EFA est nécessaire pour réduire le risque de malformation du système nerveux du fœtus. Pour les femmes qui allaitent, la RNP est de 500 μg/j EFA en raison de la perte de vitamine B9 dans le lait maternel.

La référence nutritionnelle pour la population est l’apport qui couvre le besoin de presque toute la population considérée, tel qu’estimé à partir des données expérimentales. Elle correspond à l’ancien ANC, apport nutritionnel conseillé.

L’apport satisfaisant est l’apport moyen d’une population ou d’un sous-groupe pour lequel le statut nutritionnel est jugé satisfaisant. L’apport satisfaisant est la référence nutritionnelle retenue quand la RNP ne peut pas être estimée faute de données suffisantes.

Les sources nutritionnelles de vitamine B9

Seuls les folates sont naturellement présents dans l’alimentation tandis que l’acide folique est une forme synthétique présente uniquement dans les aliments enrichis et les compléments alimentaires. Les sources alimentaires de folates sont notamment les légumineuses, les légumes à feuilles, et les foies (agneau, veau, bœuf, canard) mais la levure alimentaire est la plus riche en vitamine B9.

ALIMENTS TENEUR EN VITAMINE B9 (µg/100g)
Levure alimentaire 697
Foie de dinde 691
Fève 423
Haricot rouge 394
Lentille 257
Jaune d'oeuf 166
Germe de blé 143

Pour savoir quels autres aliments contiennent de la vitamine B9, rendez-vous sur le site de l’ANSES.

Carence et excès

Les carences sont relativement fréquentes dans les pays industrialisés en raison d’une consommation insuffisante d’aliments riches en folates (légumes verts, fruits et abats) ou d’une cuisson prolongée et systématique des aliments. 

Une carence en vitamine B9 se traduit par une anémie et des signes généraux comme des troubles de la mémoire et du sommeil, de la fatigue et une irritabilité. Pendant la grossesse, une carence peut être à l’origine d’une malformation du système nerveux du fœtus.

Il n’existerait pas de risque associé à la consommation élevée de folates, forme naturelle de la vitamine B9. La vitamine B9 étant une vitamine soluble dans l’eau, les risques d’excès sont limités. Toutefois, des doses d’acide folique élevées ont été associées à des troubles gastro-intestinaux, des allergies et des troubles du sommeil.

Carence : Le terme de carence est réservé aux états de déficits s’accompagnant de manifestations cliniques évidentes (sinon on parle de déficience) 

Déficience : Le terme de déficience est réservé aux états de déficits objectivables uniquement sur le plan biologique par l’utilisation de marqueurs de réserves. Les états de déficience ne s’accompagnent pas de manifestations cliniques spécifiques évidentes. (Ministère de l’Emploi et de la Solidarité 2000)