Aller au contenu principal
Retour à la thématique Immunité / Fatigue

Immunité : le rôle du microbiote intestinal

Un grand nombre de nos cellules immunitaires se situent dans l’intestin. Cet organe, et plus particulièrement les bactéries qu’il contient (microbiote), joue un rôle majeur de défense contre les agents pathogènes. Préserver l’intégrité du microbiote intestinal est essentiel pour maintenir de bonnes défenses et les probiotiques peuvent y contribuer.

L’écosystème intestinal : au cœur de notre système de défense immunitaire

L’intestin n’est pas qu’un organe dédié au transit des aliments. En effet, l’écosystème intestinal se compose de 3 éléments qui fonctionnent en synergie et qui interviennent, chacun à leur niveau, dans le processus de défense immunitaire, à savoir : 

La muqueuse intestinale

Il s’agit de la membrane qui tapisse toute la paroi du tube digestif. Elle représente une immense surface d’échanges entre l’extérieur et l’intérieur de l’organisme : environ 300 m2 soit l’équivalent d’un terrain de tennis. La muqueuse empêche les micro-organismes inopportuns de pénétrer dans le corps mais va laisser passer les nutriments et micronutriments. Elle joue un rôle de « filtre ».

Le système immunitaire intestinal

Il assure la défense de l’organisme face aux agresseurs et permet la tolérance des aliments : environ 60 % de nos cellules immunitaires sont concentrées dans l’intestin. 

Le microbiote intestinal

Le microbiote intestinal (et ses quelques 100 000 milliards de bactéries) contribue à nous protéger contre les agents pathogènes par l’effet barrière : en adhérant à la muqueuse intestinale, les bactéries de la flore empêchent les micro-organismes pathogènes de coloniser l’intestin.  

image/png

L’intégrité de cet écosystème est essentielle pour le maintien de bonnes défenses immunitaires.

Dysbiose : quand le microbiote se dérègle

Certaines situations, comme un stress mal géré, une alimentation déséquilibrée ou la prise d’antibiotiques par exemple, peuvent entrainer un déséquilibre du microbiote appelé « dysbiose ». Cette dernière peut perturber l’équilibre de l’écosystème intestinal et par conséquent affaiblir nos défenses immunitaires. 
Néanmoins, certaines bactéries amies sont capables de renforcer l’activité du microbiote intestinal : les probiotiques.

Les probiotiques au service de l’immunité

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui – administrés en quantité adéquate – modulent positivement la composition et renforcent l’effet barrière du microbiote intestinal. Ils constituent ainsi un complément de bactéries bénéfiques pour la santé1.
Ces bactéries ou levures ont une durée de vie limitée dans le microbiote intestinal (de quelques jours à 2 ou 3 semaines).
Les probiotiques sont présents dans les aliments (yaourts, fromages blancs, fromages) ou disponibles sous forme de compléments alimentaires.
Les probiotiques Lactobacillus sont les plus recommandés pour maintenir l’immunité, plus précisemment les Lactobacillus paracasei et Lactobacillus acidophilus. 
Votre professionnel de santé saura vous conseiller et vous prescrire une éventuelle complémentation adaptée à vos besoins.