Aller au contenu principal
Retour à la thématique Micronutrition

Vitamine B6

La vitamine B6 est impliquée dans le métabolisme des acides aminés et des neurotransmetteurs. 

La vitamine B6 agit en cofacteur de nombreuses enzymes. Les cofacteurs enzymatiques (appelés aussi coenzymes) sont des molécules essentielles permettant à certaines enzymes de catalyser une réaction biochimique. La vitamine B6 est le coenzyme d’une centaine d’enzymes impliquées dans le métabolisme des acides aminés et aussi dans celui des neurotransmetteurs.

La vitamine B6* contribue :

  • au fonctionnement normal du système nerveux et du système immunitaire,
  • aux fonctions psychologiques normales,
  • à la diminution de la fatigue et de l’épuisement,
  • et à la régulation de l’activité hormonale.

La vitamine B6 est essentielle :

  • à la synthèse normale de la cystéine (acide aminé),
  • au métabolisme normal de l’homocystéine (acide aminé),
  • au métabolisme énergétique normal (ensemble des réactions chimiques ayant lieu au niveau des cellules leur permettant de disposer de l’énergie dont elles ont besoin pour fonctionner),
  • au métabolisme normal des protéines et du glycogène,
  • et à la formation normale des globules rouges.

*Résultats des évaluations scientifiques réalisées pour les allégations de santé par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (European Commission, 2016). Allégation santé : toute allégation qui affirme, suggère ou implique l’existence d'une relation entre, d’une part, une catégorie de denrées alimentaires, une denrée alimentaire ou l’un de ses composants et, d’autre part, la santé.

Les références nutritionnelles 

La vitamine B6 désigne un groupe de molécules : la pyridoxine, le pyridoxal, la pyridoxamine, ainsi que le phosphate de pyridoxine, le phosphate de pyridoxal et le phosphate de pyridoxamine.

La référence nutritionnelle pour la vitamine B6 retenue est l’apport satisfaisant :

Tableau-ref-nutritionnelle-vitamine-B6

L’apport satisfaisant recommandé est moindre pour les enfants (0,3 mg/j pour les enfants âgés de 7 à 11 mois et de 0,6 à 1,4 mg pour ceux de 1 à 14 ans), et un peu plus élevé pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

L’apport satisfaisant est l’apport moyen d’une population ou d’un sous-groupe pour lequel le statut nutritionnel est jugé satisfaisant.

Les sources nutritionnelles de vitamine B6

Les sources alimentaires de vitamine B6 sont à la fois animales et végétales. Les sources animales sont principalement le foie de bœuf, de veau, de porc et de volaille, et le poisson ; les sources végétales sont principalement les céréales sous toutes leurs formes, les légumes amylacés (c’est-à-dire qui contiennent de l’amidon, comme la pomme de terre par exemple), les produits dérivés du soja, les fruits autres que les agrumes.

ALIMENTS TENEUR EN VITAMINE B6 (mg/100g)
Son de riz 4,07
Foie de dinde 1,04
Thon albacore 0,97
Levure alimentaire 0,88
Farine de soja 0,52
Pomme de terre 0,44
Jaune d'oeuf 0,3

Pour savoir quels autres aliments contiennent de la vitamine B6, rendez-vous sur le site de l’ANSES.

Carence et excès en vitamine B6

Les carences en vitamine B6 sont rares. Elles s’observent chez les personnes alcooliques et celles souffrant de maladies intestinales. Les carences peuvent engendrer une anémie et des troubles neurologiques (par exemple, des convulsions).

Une prise prolongée, pendant plusieurs mois, de fortes doses de vitamine B6 (environ 25 mg / jour) peut provoquer :

  • une perte de sensibilité au niveau des mains et des pieds,
  • une faiblesse musculaire
  • et des troubles de la coordination des mouvements.

Carence : Le terme de carence est réservé aux états de déficits s’accompagnant de manifestations cliniques évidentes (sinon on parle de déficience) 

Déficience : Le terme de déficience est réservé aux états de déficits objectivables uniquement sur le plan biologique par l’utilisation de marqueurs de réserves. Les états de déficience ne s’accompagnent pas de manifestations cliniques spécifiques évidentes. (Ministère de l’Emploi et de la Solidarité 2000)