Aller au contenu principal
Retour à la thématique Immunité / Fatigue

Quelles solutions pour booster le système immunitaire des personnes fragiles ?

Certaines personnes du fait de leur âge, d’une pathologie chronique ou de facteurs génétiques ont un système immunitaire affaibli qui ne répond pas de manière efficace aux différentes agressions extérieures. C’est le cas par exemple des jeunes enfants, des personnes présentant une maladie chronique telle que les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, bronchite, BPCO ou Bronchopneumopathie chronique obstructive, asthme, et des personnes de plus de 65 ans. Découvrons quelles solutions existent pour réguler et renforcer un système immunitaire altéré.

Les composants essentiels du système immunitaire 

Le système immunitaire assure la protection contre tout ce qui relève du non soi, c’est–à-dire contre les différents pathogènes ayant réussi à pénétrer dans l’organisme. L’intrus va stimuler des cellules chargées de le reconnaître pour alerter l’organisme ou alors pour le détruire. 

Dans le fonctionnement du système immunitaire et le processus d’’élimination des pathogènes, de nombreuses cellules sont impliquées, chacune ayant une fonction spécifique : 

défense système immunitaire
  • Les polynucléaires et les macrophages ont pour mission d’éliminer les pathogènes par phagocytose, processus qui consiste à ingérer le microbe pour le détruire. Ils produisent également des substances, les interférons-α et -β, responsables de l’inhibition de la multiplication du virus.
  • Les lymphocytes T et B assurent la protection : 
  • Les lymphocytes T  divisés en différentes sous-catégories telles que les Th1, Th2 ou encore les Th17 ont pour rôle principal de coordonner la réponse immunitaire en sécrétant des cytokines, molécules essentielles à la communication entre les cellules.
  • Les lymphocytes B vont produire des anticorps ou immunoglobulines (Ig).

Dans le cas d’un système immunitaire affaibli, un déséquilibre entre les Th1 et les Th2 empêche le bon fonctionnement de celui-ci. Deux actions sont possibles pour le réguler :

  • Soit en le stimulant car il n’est pas assez performant pour lutter. C’est le cas notamment lors d’infections à répétition lorsque le Th1 est trop important par rapport au Th2. 
  • Soit en freinant l’action du système immunitaire lorsque le Th2 est davantage présent. Dans cette situation, le système immunitaire est désorienté et ne réagit plus correctement. C’est le cas pour les allergies ou les maladies auto-immunes.

Les premières causes d’un système immunitaire affaibli

De nombreux éléments influent sur le système immunitaire. Ces facteurs peuvent diminuer l’efficacité du système immunitaire face aux attaques des différents agents pathogènes (virus, bactéries, champignons, parasites, etc.). Dans le cas d’une personne fragile, il est d’autant plus important de tenir compte de ces facteurs pour adapter son hygiène de vie et renforcer le système immunitaire.

  • Un statut nutritionnel non optimal peut provoquer une immunodéficience et une dérégulation de la réponse immunitaire. Il s’agit notamment de déficits micronutritionnels : un défaut d’apport en acides gras (oméga 3), une carence en acides aminés (glutamine, arginine) ou encore en vitamines (C, E, B6, B9, B12, D, A) et minéraux (fer, zinc, sélénium, cuivre
  • Les problèmes d’assimilation : problèmes hépatiques, digestifs, déséquilibre du microbiote intestinal
  • Un stress aigu ou chronique qui provoque une augmentation du cortisol et fait chuter l’immunité
  • La modification des besoins à certaines étapes de la vie : naissance / adolescence / grossesse / personnes de plus de 65 ans
  • Le sommeil : selon une étude épidémiologique conduite sur quatre années par l’Inserm* auprès de 9294 sujets, une mauvaise qualité de sommeil augmenterait la vulnérabilité aux infections, et en particulier celles dues aux parasites et aux champignons. 
     

Jeunes enfants : vers une maturation du système immunitaire

De la naissance jusqu’à son équilibre vers 2-3 ans, le système immunitaire n’est pas mature. On observe un déficit des Th1 tandis que les Th2 sont présents en quantité normale1. On observe également une diminution des cytokines qui entraîne une insuffisance de production de l’interféron gamma (IFN-y). Ce déséquilibre peut favoriser l’apparition de pathologies infectieuses ou encore entraîner une moins bonne réponse aux vaccins.

Système immunitaire enfant

Des solutions permettent d’aider à la maturation du système immunitaire et de prévenir les infections à répétition. Certaines plantes sont particulièrement recommandées. C’est le cas notamment de l’échinacée qui va stimuler le système immunitaire à la fois inné et acquis. Les propriétés antibactériennes de l’échinacée sont particulièrement intéressantes dans le cas d’infections ORL à répétition. Son association avec les propriétés antivirales du cyprès3 permettra notamment de prévenir les infections hivernales comme l’état grippal ou le rhume.
La réglisse peut être utilisée en aigu, en préventif et en curatif du fait de ses multiples actions. En effet, ses actifs lui confèrent des propriétés anti-inflammatoires4 et antivirales5

Solutions immunité enfant

Des souches probiotiques peuvent aussi stimuler les lymphocytes Th1 et maintenir ainsi l’équilibre avec les Th2. Des études récentes ont démontré l’action de la souche Lactobacillus Rhamnosus GG dans la prévention des pathologies respiratoires hivernales chez l’enfant6.

Personnes de plus de 65 ans : agir face au vieillissement du système immunitaire 

Avec l’âge, le système immunitaire se dérègle, ce qui augmente la susceptibilité aux infections virales et bactériennes. On parle d’immunosénescence. 
Le vieillissement du système immunitaire se traduit par des modifications quantitatives et qualitatives des cellules immunitaires et de leur réponse7-8. Il y a notamment une baisse de l’activité du système immunitaire inné avec une dominance des Th2 plutôt que de Th16-9.

Système immunitaire personnes âgées 65 ans

L’immunosénescence se manifeste par une plus grande susceptibilité aux infections virales et bactériennes, une réactivation de virus latents, une moindre réponse vaccinale humorale et une augmentation de l’incidence des maladies auto-immunes7-10.

L’astragale est particulièrement recommandé pour soutenir le système immunitaire des personnes de plus de 65 ans grâce à sa forte propriété immunostimulante. Au-delà de son action sur l’immunité, l’astragale est intéressant pour les personnes de plus de 65 ans pour ses effets sur la sénescence : les constituants de l’astragale possèdent des propriétés anti-oxydantes et bénéfiques pour le vieillissement11-12. Il est également intéressant pour engager une meilleure réponse au vaccin.

Les propriétés antivirales du cyprès seront également intéressantes pour prévenir les infections ORL et pulmonaires.

Système immunitaire et maladies chroniques

Dans le cas de certaines pathologies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, la bronchite, le BPCO ou Bronchopneumopathie Chronique Obstructive, ou encore l’asthme, il est important de renforcer son système immunitaire. 
On distingue 2 grandes familles de pathologies chroniques : 

  • Celles qui présentent un déficit de Th1 qui expose à un risque d’infections à répétition 
  • Celles qui présentent un excès de TH2 qui expose plutôt à un risque d’allergies ou de maladie auto-immunes 

La plupart des malades chroniques, en dehors des maladies auto-immunes, ont tendance à rendre l’organisme plus fragile vis-à-vis des infections. Chez une personne fragile, toute infection virale peut déséquilibrer la pathologie chronique. Par exemple, une infection bronchique peut aggraver un diabète. 

Pour limiter ce risque de surinfection, des plantes tels que le cyprès ou l’astragale vont permettre une action rapide et accélérer la réponse immunitaire. Elles peuvent être utilisées en traitement d’une infection aigüe sur 4/5 jours ou en longue durée sur plusieurs mois pour réguler le système immunitaire.

Des études récentes sur l’astragale ont démontré que des extraits de racine de cette plante stimulent le système immunitaire en augmentant la prolifération de certaines cellules (lymphocytes B et T, macrophages)13-18

Astragale, plante de l'immunité et du vieillissement

Une attention particulière doit donc être portée au système immunitaire des personnes fragiles. Ce système très complexe peut fluctuer de manière importante en fonction de nombreux facteurs. Des solutions naturelles telles que les plantes sont intéressantes pour réguler un système immunitaire parfois affaibli. En fonction de leurs propriétés, elles vont stimuler ou freiner la réponse immunitaire et contrôler ainsi la production des différentes cellules essentielles à l’élimination des pathogènes.

Pour tous, y compris les sujets ayant une fonction immunitaire normale, l’impact de l’environnement est important. Si le sujet évolue dans un environnement particulièrement vulnérable aux infections, il peut être intéressant d’agir en prévention, notamment par le biais des probiotiques qui vont limiter la pénétration des virus.

Les résultats d’une récente étude19  ont révélé que certains lactobacilles, dont L. acidophilus, sont capables de stimuler les défenses antivirales.