Aller au contenu principal
Retour à la thématique Phytothérapie

Rhodiole

Plante de la résistance et de l'adaptation

Rhodiola rosea L.

Partie utilisée : racines

Utilisation ancestrale

La rhodiole est également connue sous le nom « d’orpin rose », « racine dorée » ou « ginseng de la toundra ». Son nom provient de l’odeur subtile de rose que dégagent les rhizomes coupés. Son rhizome a été utilisé depuis des siècles pour augmenter l’endurance, soigner les troubles nerveux et combattre la fatigue. Dans la médecine traditionnelle, la rhodiole était utilisée également pour ses vertus toniques et pour combattre diverses infections1.

Botanique

Plante vivace, la rhodiole présente des feuilles glabres, longues de 1 à 4 cm, charnues et dentées. La rhodiole est une plante très résistante qui pousse jusqu’à 4 000 m d’altitude dans les hautes montagnes d’Europe, d’Asie centrale et d’Amérique du Nord et aussi dans les régions froides, comme l’Arctique. La partie souterraine forme un rhizome épais, qui peut peser plusieurs kilogrammes et qui dégage une odeur rappelant la rose2.

Thumbnail

Propriétés

Le rhizome de rhodiole se distingue par des actions sur de nombreux systèmes : il protège le foie3 et le coeur ; 5, module l’immunité, régule certaines hormones6, inhibe le développement des cancers7; 8 et les comportements addictifs9, améliore les performances physiques et agit positivement sur le système nerveux central.
La rhodiole améliore tout particulièrement les capacités intellectuelles10; 11, favorise l’adaptation en limitant les effets du stress et protège des pathologies neurodégénératrices12; 13.
Elle joue aussi le rôle d’antidépresseur et d’anxiolytique14; 15; 16; 17, diminue la fatigue et améliore l’adaptation à l’effort18; 19.

Indications

  • Troubles de l’adaptation avec anxiété
  • Dépression légère à modérée
  • Comportements addictifs
  • Risques de maladies dégénératives
  • Préparation à une épreuve physique ou sportive
  • Récupération suite à un effort physique

Associations possibles

Rhodiole + Guarana :

difficulté d'adaptation devant un événement stressant ponctuel avec impact sur la vitalité et le moral, fatigue intellectuelle

Thumbnail

Précautions d'emploi

Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante, chez les personnes bipolaires, en cas d’hypersensibilité aux substances actives. Lors de l’administration d’une dose inappropriée, possibilité d’agitation et d’irritabilité.