Aller au contenu principal
Retour à la thématique Phytothérapie

Mélisse

Plante des maux de ventre liés au stress

Melissa officinalis L.

Partie utilisée : feuilles

Utilisation ancestrale

L’origine du nom scientifique de la mélisse (melissa, qui signifie « abeille » en grec) rappelle que son nectar est avidement recherché par les abeilles. Elle est réputée depuis longtemps pour son efficacité dans les états anxio-dépressifs. Introduite en France au Moyen-Âge, elle entre dans la composition de plusieurs préparations alcoolisées, telles que la bénédictine.

Botanique

La mélisse, commune en Europe, est une plante herbacée vivace de 40 à 80 cm. Elle comporte de nombreuses tiges à section carrée qui portent de larges feuilles qui apparaissent de juin à septembre et dégagent une odeur rappelant celle du citron. Les feuilles de la mélisse sont récoltées juste avant la floraison en mai-juin, ou en septembre lors d’une deuxième récolte.

Thumbnail

Propriétés

Douleurs abdominales1 et stress2, deux symptômes souvent associés, peuvent être soulagés par la prise d’un extrait total de mélisse. En effet, de nombreuses études ont mis en évidence son action spasmolytique, anxiolytique et sédative. Les feuilles de mélisse protègent le système gastro-intestinal, notamment contre les ulcères3.

Indications

  • Anxiété avec somatisation digestive (gastrite, nausée,…)
  • Douleurs abdominales d’origine anxieuse
  • Colites spasmodiques, coliques du nourisson

Associations possibles

Mélisse + Réglisse :

gastrite chronique

Thumbnail

Mélisse + Passiflore :

anxiété de l'enfant, nausée, vomissements

Thumbnail

Précautions d'emploi

Utiliser la mélisse avec précaution chez les personnes atteintes de glaucome et de la maladie de Basedow. Contre-indiquée en cas d’hypersensibilité aux substances actives.