Aller au contenu principal
Bandeau_Rire-Stress
Retour à la thématique Sommeil

Le rire, un allié face à l’état d’anxiété et de stress

Professeur Gérard Ostermann – Psychothérapeute-analyste, médecin interniste.

Le rire ça fait du bien, pourquoi ?

Pour donner le ton, j'ai envie de citer quelqu'un qui s'appelle Eubie Blake qui est écrivain et qui a écrit cette formulation suivante :  « Si j'avais su que j'allais vivre aussi longtemps, j'aurais fait plus attention à ma santé. » Et il est mort à 100 ans. Incroyable ! Ce que je veux dire, c'est que le rire c'est un peu comme le bon et le mauvais cholestérol. Autrement dit, il y a un rire qui est bon et qui s'oppose au rire mauvais. Le bon rire c'est celui qui n'entraîne pas de dommage, c'est celui qui effectivement est comme une infusion de bienfaisance. Et le rire, d'une certaine façon, effectivement, est comme une sorte de chatouillement psychologique ou de chatouillement physique, c’est-à-dire qu'il est aussi communicatif.
 

Quels sont les bienfaits du rire sur notre corps ?

C'est vrai que le rire est lié au corps. C'est le corps qui rit. C'est le corps qui fait rire. Au fond, toutes les théories évolutionnistes ont montré que tout ce qui est émis du corps sert à quelque chose. La respiration saccadée, lors du rire, va générer comme une sorte de massage et de décontraction des muscles environnants. Et bien, lorsqu’on rit à gorge déployée, on est capable comme ça de décontracter, de mobiliser 600 muscles différents du visage jusqu’aux jambes. Quand on respire, en temps normal, on mobilise environ un demi-litre d'air. Lorsque l'on rit intensément, on va dire qu'on mobilise environ 2,5 litres. C’est-à-dire, beaucoup plus. Et du coup, ça crée une sorte de nettoyage des poumons, des bronches, ça peut même soulager une crise d'asthme, ça peut améliorer l'emphysème. Donc, c'est quand même notable. Et puis, par cette oxygénation, et bien c'est tout à fait favorable aussi sur le plan cardiovasculaire, par exemple.

 

Le rire a-t-il un impact sur le stress, l’anxiété ou la dépression ?

Je ne dirais pas que le rire va guérir de la dépression. Mais ce qui est certain et ce qui a été démontré, c'est que plus les gens rient ou quand ils ont tendance à rire, ou les gens qui rient très souvent par exemple, seront moins enclins à faire des épisodes dépressifs. Je note au passage qu’il y a eu des études assez sérieuses pour démontrer que il y a cinquante ans, on riait beaucoup plus qu'aujourd'hui ; pandémie oblige peut-être ou autre chose ? Ce qui est certain, c'est que c'est vrai que le rire va, d'une certaine manière, éloigner le stress, chasser la dépression par des mécanismes liés à nos neurotransmetteurs que nous fabriquons que sont l'acétylcholine, la dopamine et la sérotonine qui est au fond presque le neuromédiateur de la zénitude. Donc effectivement, on agit sur tous ces paramètres là, sur tout notre micro-environnement cérébral et un exemple caricatural, c'est la douleur par exemple. Et bien, rire soulage la douleur. Pourquoi ? Et bien parce que c'est une véritable pompe à endorphine et si on rit pendant plus de dix minutes, et bien on va soulager considérablement la perception de la douleur.

 

Le rire renforcerait notre système immunitaire, est-ce vrai ?

Oui c'est vrai et totalement prouvé ; prouvé par plusieurs mécanismes d'ailleurs. C'est que le rire va diminuer le cortisol qui lui aurait un peu un effet délétère sur notre résistance immunitaire, que, on vient de le voir, le rire produit du plaisir en particulier grâce à la dopamine et puis ça produit aussi, ça augmente la production d'immunoglobulines qui vont aller se cibler effectivement sur les virus, les bactéries, confère la pandémie. En même temps, plus que ça, le rire est capable de stimuler des lymphocytes T cytotoxiques, c’est-à-dire d'aller agir effectivement sur les cellules cancéreuses. Donc, beaucoup de raisons qui expliquent et rendent compte, d'une certaine manière, que cette simulation de l'immunité par le rire n’est pas du tout une fiction. C'est totalement réel.

 

Quels sont les effets du rire sur le sommeil ?

Alors, ils découlent de tout ce qui vient d'être dit. C’est-à-dire, qu'à partir du moment où le rire effectivement a un effet décontractant, libère nos tensions intérieures, stimule la production de sérotonine qui est souvent parfois un peu abaissée par le contexte anxieux et que, justement, on a un moment de plaisir et d’échange avec le rire le soir. Et bien, on va aller beaucoup plus facilement dans les bras de Morphée.

 

Le mot de la fin

Après ce rapide tour d'horizon sur les bienfaits du rire sur l'organisme à court et à long terme, je crois qu'il est essentiel de rappeler que la vertu première du rire, c'est de procurer du plaisir. Et qu'il y a une sorte de connivence entre soi et le contexte qu'il soit sonore ou visuel et qui déclenche effectivement cette joie intérieure si essentielle dans la vie.
 

Lire la suite
Qui peut vous conseiller ?

Qui peut vous conseiller ?

Trouvez un professionnel de santé près de chez vous, pour vous conseiller. Bénéficier d'un conseil
Bénéficier d'un conseil