Aller au contenu principal
Retour à la thématique Digestion

Des solutions pour la constipation chronique

La constipation chronique est un trouble digestif répandu, affectant grandement la qualité de vie.

Des solutions existent, qui consistent notamment en une action sur le microbiote intestinal. L’une d’entre-elles donnent des résultats particulièrement encourageants : la prise de probiotiques.
 

Agir sur le microbiote intestinal est possible par différents moyens, dont les trois suivants :

La consommation de fibres

Beaucoup d’études indiquent que les fibres (fibres de blé, légumineuses…) favorisent le développement d’espèces bactériennes bénéfiques à l’organisme. Les fibres renforcent également les effets de mobilité de l’intestin ce qui va aider à faire progresser la nourriture plus rapidement, et ainsi éviter le dessèchement trop important des selles. Un certain type de fibres, appelées fibres insolubles, vont notamment, en aidant à retenir l’eau, augmenter et faciliter leur évacuation.

Thumbnail

La consommation de prébiotiques

Les prébiotiques sont des substances non-digestibles qui aident certaines bactéries naturellement présentes dans l’intestin à se développer, comme les lactobacilles et les bifidobactéries, reconnues comme apportant des bénéfices pour la santé. Certains prébiotiques accélèrent également la progression des aliments le long de l’intestin et du côlon.

Les probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont fournis en quantité suffisante et continue, agissent positivement sur la santé.

Certains probiotiques ont démontré des résultats bénéfiques chez les patients atteints de constipation, ce qui en fait une solution alternative de plus en plus utilisée

Beaucoup d’études montrent que la prise de probiotiques augmente significativement le nombre de selles hebdomadaire. [1]

Les souches reconnues comme étant les plus bénéfiques pour la constipation appartiennent aux genres Bifidobacteria et Lactobacillus.[2] L'efficacité des probiotiques peut être renforcée par la prise simultanée de prébiotiques, on parle alors de synbiotiques.
 
D’autres études sont en cours sur les probiotiques et leurs actions physiologiques.