Aller au contenu principal

Interview de Robin Duvillard

Fondeur français 
En 2014, médaillé de bronze au relais 4 × 10 km - JO Sotchi avec l'équipe de France

  1. Cela fait maintenant plusieurs années que vous êtes suivi en micronutrition, combien de temps exactement ? 
    Cela fait maintenant 7-8 ans !  Pileje est donc un acteur principal de mes performances puisque c’est également depuis ce même temps que ma carrière a vraiment connu une nette progression.
     
  2. Qu’est-ce que ce suivi vous apporte ? Quelle est sa place dans votre préparation physique et donc sur vos performances ? 

    La micronutrition avec PILEJE a changé mon approche de la performance. On parle beaucoup de nutrition dans le sport et c’est important en effet, mais la micronutrition est le stade suivant. Elle permet d’optimiser davantage les performances sportives. Se pencher sur la nutrition pour un sportif sans se soucier de la micronutrition c’est comme s’entraîner sans penser au repos.

    Aujourd’hui, grâce à des professionnels qui me suivent, je complémente mon alimentation avec les micronutriments dont mon corps a besoin et qu’il ne produit pas. Le tout en fonction des saisons, de mon état physique et des aléas (décalage horaire, difficulté de sommeil, altitude etc..), ce qui me permet d’anticiper en amont et de moins subir certains contrecoups. 
     

  3. Vous avez déjà une belle victoire au compteur en ce début d’année 2018 avec la course « la foulée blanche », quelles sont les prochaines étapes et objectifs de cette année ? 
    Cette année j’ai beaucoup appris et ma grande fierté est d’avoir réussi à rester mobilisé malgré la déception olympique pour décrocher la 10e place en coupe du monde sur un 50km (ma distance préférée) en mars. La saison touche à sa fin d’ici quelques semaines, et je me sens d’attaque pour retourner m’entraîner et faire une belle saison l’an prochain, avec en point de mire les championnats du monde, où il y aura...un 50km.​​​​​​​

Thumbnail